Un produit hautement controversé

On lʼa déjà écrit à de multiples reprises, les pratiques en matière de crédit en magasin (bien souvent des ouvertures de crédit, mais pas uniquement) posent de nombreuses questions lorsque lʼon se penche sur les conditions dʼoctroi de ces produits, notamment concernant le respect de la réglementation en matière de conseil et dʼévaluation des capacités financières du candidat-emprunteur. Lire la suite

Crédits en magasin : un module de formation en chantier

Certains observateurs en matière de surendettement nʼhésitent pas à comparer les crédits en magasin à l’une des dix plaies dʼEgypte. On le sait, ce type de crédits est souvent présent dans les dossiers de médiation de dettes et diverses enquêtes tendent à démontrer quʼon octroie ces produits au lance-pierres. Une meilleure formation des vendeurs en magasin, en cours de préparation au sein de Febelfin Academy en collaboration avec l’UPC, pourra-t-elle faire la différence ? Lire la suite

Droit : Du nouveau pour le zérotage en 2013

À lʼoccasion de la dernière modification de la loi sur le crédit à la consommation (LCC) liée à la transposition de la directive 2008/48/CE, le législateur a voulu renforcer l’article 22 concernant le délai maximum de remboursement et le zérotage. Ces nouvelles dispositions légales ont conduit à une complète réécriture de l’article 9 de l’arrêté royal du 4 août 1992 relatif aux coûts, aux taux, à la durée et aux modalités de remboursement du crédit à la consommation. Lire la suite

Les ouvertures de crédit : un caillou dans la chaussure des prêteurs

Les ouvertures de crédit (OC) sont un champ d’investigation extrêmement préoccupant lorsqu’on aborde la question de la responsabilité des prêteurs. En effet, il s’agit de la forme de crédit la plus utilisée. 47,2% en parts de marché, avec une augmentation en 2009 de 2,4% (contre 1% pour les autres produits). Certes l’encours total pour ce type de produits n’est pas le plus élevé. Les montants prêtés varient généralement entre 500 et 5 000 euros. Mais les défaillances sont en augmentation (4,6% en 2009, 10,3% entre 2005 et 2009). Ces produits crédit méritent donc une attention particulière : c’est bien l’objectif de deux études du Réseau Financement alternatif. Lire la suite